Accueil > Comment faire pousser des plantes tapissantes sans CO2 injecté
plantes tapissantes aquarium sans co2

Comment faire pousser des plantes tapissantes sans CO2 injecté

Tout le monde aime les plantes tapissantes. Toutefois, les plantes tapissantes comme les autres plantes de premier plan poussant dans le bas du réservoir ont un accès plus limité à la lumière. Couvrir votre aquarium de plantes tapissantes sans CO2 vous prendra plus de temps. Cela sera tout de même possible en suivant nos conseils.

Les poissons d’aquarium apprécient les aquarium plantés car les plantes aquatiques leur permettent de trouver un refuge, retrouver un équivalent de leur environnement naturel et pour certains d’y cacher leurs oeufs.

Les 3 principaux problèmes à surmonter

Faire pousser des plantes tapissantes sans ajout de CO2 est comme développer sa masse musculaire sans prendre de protéines en pot. C’est possible mais plus long, et il faut bien s’y prendre (ici la protéine aide juste à y arriver plus rapidement). Pour réussir vous devrez affronter ces 3 principaux problèmes :

La lumière dont disposeront vos plantes tapissantes

Vos plantes tapissantes auront besoin d’un éclairage décent, elles se situent au plus profond de votre réservoir. Certains aquariophiles ne veulent pas mettre trop d’éclairage par peur des algues mais il faudra assurer une certaine luminosité pour que vos plantes tapissantes puissent pousser.

Le CO2

Dans la nature la plupart des plantes aquatiques poussent dans un environnement riche en CO2. Ici vous devrez viser des plantes n’ayant pas besoin d’injections de CO2 afin de recréer ces conditions.

Acclimatation

Le plus dur lorsque vous voulez faire pousser des plantes tapissantes sans ajout de CO2 est le début, le temps que la plante prenne racines.

Vous voudrez donc leur éviter le maximum de stress au départ. Si vous avez acheté votre plante en forme émergée, elle devra repasser en forme immergée. Réduisez le stress de votre plante au moment de l’acclimatation et vous maximiserez ainsi vos chances de réussir à faire pousser la plante tapissante.

Les différentes plantes tapissantes à faire pousser sans CO2

Les plantes tapissantes font partie des plus populaires plantes de premier plan, elles apportent un joli tapis vert à votre aquarium.

En suivant le guide ci-dessous, vous devriez pouvoir faire pousser des plantes tapissantes comme l’herbe à poils nains (Eleocharis Parvula), Micranthemum Monte Carlo, Lilaeopsis brasiliensis et Marsilea sans injection de CO2. La Glossostigma elatinoides peut avoir besoin de plus de lumière. La plante HC Cuba est difficile à cultiver sans CO2 et ne devrait pas être tentée à moins que vous n’ayez du temps libre et des plantes à perdre, mais cette approche augmentera considérablement vos chances.

Facile :

  • Lilaeopsis brasiliensis (micro-épée brésilienne)
  • Marsilea crenata/hirsuta
  • Cryptocoryne parva (ne se propage pas ; besoin de propager manuellement)
  • Hemianthus glomeratus (plante à tige qui rampe, doit être taillée bas)

Difficulté moyenne :

  • Micranthemum Monte Carlo
  • Eleocharis acicularis

Difficile :

  • Hemianthus callitrichoides ‘cuba’ (larmes de bébé nain) (meilleur avec du CO2)
  • Glossostigma elatinoides (Glosso) (nécessite beaucoup de lumière)

Guide complet pour vous occuper de plantes tapissantes sans CO2 ajouté

  • 1ère étape : un aquarium peu profond (30cm ou moins)
  • 2e étape : une lumière plus forte
  • 3e étape : sol et substrat en conséquence
  • 4e étape : l’acclimatation

Afin de réussir à planter votre aquarium en plantes tapissantes, le tout sans ajouter de CO2, suivez les étapes précédemment citées, que nous détaillons ci-dessous :

Un aquarium peu profond (30cm ou moins)

Un réservoir moins profond (nous recommandons des réservoirs de 30cm ou moins) permet un éclairage plus fort au niveau du substrat sans système d’éclairage coûteux et permet un gradient de lumière moins raide.

Les réservoirs moins profonds ont également tendance à augmenter le volume sol-eau et à améliorer les échanges gazeux. Ils sont plus faciles à gérer dans leur ensemble ; plus facile d’accès ce qui favorise donc la maintenance.

Une lumière élevée sans ajout de CO2 ne se traduit pas toujours par une prolifération automatique d’algues.

Une lumière plus forte

Il est généralement conseillé d’avoir une lumière d’environ 20 à 40 lumens par litre d’eau dans votre aquarium. Ici on visera un éclairage supérieur à 40 lumens par litre d’eau afin d’apporter un éclairage fort à vos plantes

Avec un éclairage fort, le risque de développement des algues se retrouvera généralement accru. Vous devrez alors surveiller les paramètres de l’eau de votre réservoir.

L’utilisation d’une lumière plus forte dans un aquarium low-tech permet d’augmenter considérablement vos chances de succès de développer vos plantes tapissantes.

Utiliser un substrat en conséquences

Il existe une abondance de choix de substrats. Pour faire pousser vos plantes tapissantes d’aquarium sans CO2, optez pour de la terre végétale ou du terreau de jardin/terreau ordinaire sans additifs. Un sol limoneux équilibré – des quantités à peu près égales d’argile, de limon, de sable et de matière organique avec une certaine teneur en tourbe feront également l’affaire. La teneur en matière organique du sol ne doit pas dépasser 20 %. Les sols trop labiles créent plus de problèmes de stabilité en raison d’une décomposition trop active. Si vous utilisez un sol très riche en matière organique, utilisez environ un pouce ou moins. Les aquasols commerciaux sont une bonne option qui élimine les conjectures et sont beaucoup plus faciles et moins salissants à gérer, mais ils coûtent beaucoup plus cher.

La décomposition du sol fournit de faibles niveaux de carbone. Il ne compensera pas entièrement le manque d’injection de CO2, mais en fournira suffisamment pour faire pousser des plantes tapissantes faciles. Les plantes tapissantes s’enracinent également mieux dans le sol.

Juste pour faire pousser des plantes de tapis, une fine couche de terre suffit. Une couche de terre de 1 ou 2 pouces, suivie d’une couche mince de 1/3 ou 1/2 de pouce fonctionne bien. Vous pouvez utiliser un capuchon plus épais si vous craignez de remuer la base du sol lors de la replantation.

substrat-sable-plusieurs-couches
Ici, une fine couche de sable est utilisée sur du sol brut.

L’acclimatation

De nombreuses plantes ne poussent pas, non pas parce que les conditions de croissance font entièrement défaut, mais parce qu’elles ne peuvent pas supporter le processus de transition lorsqu’elles sont transférées d’un autre réservoir avec des paramètres d’eau très différents. Si vous voulez faire pousser des plantes tapissantes d’aquarium sans CO2, l’acclimatation est une étape inévitable.

Dans les aquariums plantés à injection de CO2, l’accélération rapide de la croissance permet aux plantes de s’adapter rapidement. Dans les réservoirs plantés sans injection de CO2, les plantes doivent effectuer un ajustement difficile sans l’aide d’une quantité suffisante de CO2. Il y a 2 éléments clés pour réduire le choc de transition :

1er élément : effectuer un pré-cyclage complet

Cela signifie terminer le cycle de l’azote pour le réservoir et permettre aux colonies de bactéries du réservoir de mûrir, en laissant généralement le filtre du réservoir fonctionner et l’eau se déposer pendant 2 à 3 semaines. Ce processus peut être accéléré si vous utilisez une culture bactérienne de démarrage à environ 1 semaine. Cette étape est souvent ignorée par les aquariophiles avides qui s’impatientent, au grand péril. L’azote brûle facilement les plantes jeunes et sensibles.

Les matières organiques volatiles déclenchent également les algues. Donnez le temps au réservoir de devenir biologiquement mature, cela réduira les problèmes d’algues. C’est un point important, surtout si l’on commence à utiliser de plus grandes quantités de lumière.

2e élément : choisissez des plantes locales

Obtenir des plantes à partir des mêmes paramètres d’eau que l’environnement du réservoir réduit considérablement le stress de transition et la fonte. L’alcalinité a un impact plus important que les autres variables.

Si vous voulez éviter les tracas liés à la mesure des paramètres de l’eau, procurez-vous des plantes de votre état ou de votre province : il y a de fortes chances que les paramètres de l’eau soient assez similaires à l’eau de votre robinet. Les bons vendeurs doivent savoir où leurs plantes sont cultivées / d’où elles viennent. L’achat de plantes qui sont expédiées d’endroits éloignés comporte un risque important que les paramètres de l’eau soient très différents, ce qui augmente la probabilité de choc de transition / mort.

Finalement, planter correctement a une importance particulière

Les tapis doivent être étalés finement sur le substrat plutôt que plantés en touffes épaisses. (les chaînes youtube commerciales donnent ici beaucoup d’exemples négatifs en plantant en gros morceaux).

La plantation en touffes plus petites permet à chaque touffe individuelle de mieux recevoir la lumière, les nutriments et le flux et les plantes s’enracinent mieux par rapport au démarrage dans un endroit surpeuplé. Les plantules individuelles s’enracinent également mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.